Beckyverse

Welcome to the Beckyverse!

Home > Blacksmith / Forge noire > iPad Pro vs Cintiq : brève réflexion

iPad Pro vs Cintiq : brève réflexion

Tuesday 23 June 2020, by Kalista

Peut-être que vous avez un iPad Pro et que vous lorgnez sur les Cintiq. Peut-être qu’au contraire vous avez une Cintiq et que l’iPad Pro vous intrigue.

J’ai les deux et j’utilise les deux, beaucoup. Donc, voici un petit comparatif.

Qu’est-ce que c’est ?

Au cas où et dans un souci de clarté, voici une brève description des catégories d’objets dont on parle.

iPad

A la gauche du ring, les iPad (je vais pas mettre de "s" à ces trucs, et on fera pareil pour les Cintiq, comme ça pas de jaloux). Il s’agit de tablettes tournant sous iPadOS (le système d’exploitation mobile d’Apple, avec des spécificités par rapport aux iPhone). iPadOS est très fermé en tant que plateforme, donc seuls les programmes et fonctionnalités explicitement autorisés par Apple existent dessus (hors situations de jailbreak - je ne pratique pas à l’heure actuelle, principalement par flemme).

En tant que tablettes, les iPad sont pratiques pour consommer des media (lecture, visionnage de vidéo, etc.). Il y a presque toujours moyen de les connecter à un clavier (voire, désomais, à une souris), et ils existent dans des dimensions d’environ huit pouces (iPad Mini) à environ treize pouces (iPad Pro 3ème ou 4ème génération). Légèreté et relative autonomie sont au rendez-vous.

A l’heure actuelle tout iPad neuf est compatible soit avec l’Apple Pencil (presque tous les iPad non-Pro), soit avec l’Apple Pencil 2 (les iPad Pro actuels). Dans les deux cas il s’agit de stylets avec sensibilité à la pression et à l’inclinaison (et peut-être à la rotation mais pas évident à tester - s’ils le sont ça me semble négligeable, je n’ai jamais observé d’effet dans les logiciels de dessin que j’utilise).

Le stylet est plutôt bon. Presque pas de parallaxe (encore que ça dépend du modèle d’iPad), et pour l’Apple Pencil 2, possibilité d’enregistrer un ou deux (je ne sais plus) raccourcis dans l’action de "tapoter" le côté du stylet. Les deux versions sont actives (ce qui signifie qu’il faut les recharger de temps en temps - rien d’atroce, i’iPad s’en charge).

Perso, j’ai un iPad Pro 1ère génération (et donc un stylet Apple Pencil).

Cintiq

De l’autre côté du ring y’a les Cintiq. Au plus petit dénominateur commun : des moniteurs (écrans) équipés d’une surface sensible à un type particulier de stylets à résonnance magnétique. Il y a des Cintiq "petites" qui font environ treize pouces, et puis après y’a les gros formats, au-dessus de vingt pouces d’envergure. J’ai une 24HD.

Contrairement aux iPad qui sont des machines autonomes, les Cintiq ne fonctionnent normalement pas sans être branchées à un ordinateur (exceptions : les Cintiq Companion et Cintiq Mobile Studio, des ordinateurs fabriqués par Wacom). Ca les rend évidemment moins mobiles, mais en échange elles ont souvent plus de boutons et de fonctionnalités "taillées spécifiquement pour les artistes".

Les stylets qui fonctionnent avec les Cintiq sont passifs (pas besoin de les charger). En fonction de la Cintiq il peut ou non y avoir parallaxe, mais c’est de toute manière compensé par le réticule (au sens où même si la pointe du stylet ne touche pas directement le point de l’écran où elle dessine, le point est clairement visible à tout instant donc peu importe, la chaîne oeil-cerveau-bras-main-doigts peut parfaitement s’adapter à ça).

Versus

Donc, si on fait pas trop gaffe, l’iPad Pro c’est une Cintiq autonome avec un stylet actif au lieu d’un stylet passif.

"En très gros" oui mais il faut nuancer.

Déjà il faut être très clair sur la flexibilité des outils. L’iPad, en tant qu’outil de dessin, est "bien". Il a accès à un certain nombre d’applications de dessin bien à très bien, et selon les routines de travail de l’utilisateur il peut être parfait à moyen. Par contre, si l’application désirée n’existe pas sur l’iPad, ben elle existe pas (on peut toujours "contourner" ça en utilisant les applications Duet et/ou Astropad et/ou Apple Sidecar, mais c’est limité et concrètement ça consiste à rétrograder l’iPad en Cintiq moins bien).

En revanche, l’iPad sert à plein d’autres trucs que juste à dessiner et ça compense (tant que l’usage est inclus dans l’App Store). Et évidemment il est portable (pas moyen d’utiliser une Cintiq comme carnet de croquis).

La Cintiq, en tant qu’outil de dessin, est "mieux" à bureau égal. J’entends par là qu’en ce moment j’ai devant moi ma Cintiq et mon iPad, et quand je veux dessiner, je me penche plus spontanément sur ma Cintiq. La présence du réticule de visée sur la Cintiq (i.e. le curseur de ma souris, visible même lorsque le stylet ne touche pas encore l’écran) y joue pour beaucoup plus que ce à quoi je me serais attendue de prime-abord (l’absence de réticule sur l’iPad peut conduire à beaucoup d’hésitation). L’inertie de la machine joue aussi pour beaucoup (une 24HD c’est super lourd, il y a moyen d’appuyer son bras entier dessus sans souci et ça c’est cool pour les gestes maîtrisés - l’iPad, lui, si je lui mets cette pression il bouge). Les boutons de raccourcis configurables ne sont pas négligeables non plus (en particulier les anneaux tactiles pour les ajustements de zoom, angle et taille de pinceau).

Les applications, c’est triste, jouent aussi énormément dans l’équation. Sur l’iPad, les applications que j’utilise régulièrement pour le dessin : Procreate, Clip Studio Paint, Concepts, des fois SketchBook (Autodesk). Des fois des fois, Medibang. Y’a une poignée d’autres applications "pas mal" mais franchement je pense que j’ai là l’essentiel.

Procreate est "la meilleure app de dessin de l’iPad", pas au sens où c’est la plus puissante (ça c’est Clip Studio) mais au sens où c’est une application pensée pour l’iPad et franchement ergonomique. Mais je trouve certains des contrôles trop bien cachés, du coup (et je suis pas sûre qu’il y ait les calques d’ajustement non plus). Je l’utilise des fois pour me marrer ou pour dessiner "sans réfléchir" et j’arrive à atteindre des rendus "satisfaisants" mais je n’envisagerais pas un projet sérieux avec Procreate comme outil de production central.

Concepts est une app de dessin vectorielle compatible iPadOS et Windows, et elle est franchement pas mal. Je n’ai pas passé assez de temps dedans pour parler en certitudes, mais je trouve qu’elle est très adaptée au dessin en ligne claire (et on peut beaucoup zoomer dedans sans que ça soit moche).

Clip Studio Paint c’est le partenaire idéal... mais sur l’iPad c’est une application à abonnement (8 euros par mois pour la version EX). Pas de réticule (ce qui pour une application de ce niveau est très agaçant), interface riquiqui et pas moyen de synchroniser une barre d’actions rapides entre l’iPad et un ordinateur. Je l’ai sur tous mes appareils, mais clairement je l’utilise davantage sur mon ordinateur. En ce qui concerne l’iPad, il serait pratique de pouvoir désactiver le tactile de l’iPad lorsque l’on est en train de dessiner (syndrôme des doigts d’éléphant) mais j’ai pas trouvé de manière de le faire...

Donc...

Donc à mon avis l’iPad et la Cintiq sont complémentaires. L’iPad c’est mon carnet de croquis, fluide mais limité ; la Cintiq c’est la table de travail où je termine mes pièces.

Bien noter qu’évidemment une Cintiq est aussi fluide que l’ordinateur auquel elle est connectée, ni plus, ni moins. Une personne qui partirait de zéro aurait probablement davantage à gagner à commencer par acquérir un iPad. Personnellement je ne me séparerais a priori d’aucun des deux.

Any message or comments?

Who are you?
Your post

To create paragraphs, just leave blank lines.